Convention avec Paris Habitat pour la réhabilitation et l’installation d’un commerce culturel

Le commerce et les services de proximité sont des facteurs majeurs de dynamisme et d’attractivité pour les territoires. Composantes essentielles des projets de rénovation et d’aménagement des quartiers, ils sont créateurs d’activité et d’emploi et sont de réels leviers de développement local, vecteurs de lien social et d’animation au quotidien.
À ce titre, parmi les objectifs de la mandature en faveur des entreprises culturelles, il est prévu qu’une
attention particulière soit portée aux commerces culturels de proximité, notamment les librairies et les
disquaires. Parmi ceux-ci, et afin de compléter le modèle Vital’Quartier, l’objectif est d’accompagner la création, la rénovation, l’attractivité, voire l’innovation d’usage de commerces d’exception.
Dans le cadre de ce « plan de soutien aux commerces culturels », Paris Habitat, premier bailleur social de la Ville de Paris, a réalisé plusieurs diagnostics de locaux où mettre en œuvre des programmes de
rénovation et réaménagements en vue de l’implantation de commerces à vocation culturelle. En 2017,
deux opérations en particulier s’inscrivent dans cet objectif :
Dans le secteur de l’association le Mila, soutenue par la Ville de Paris et située dans le quartier
Blémont-Lefort, aussi nommé dans ce cadre « rue de la Musique » (18e), un local vacant, situé au
9 rue André Messager a été identifié pour accueillir un nouveau commerce culturel, ouvert sur le quartier, et tourné autour du disque et de la musique.
– Au sein du programme de réhabilitation du Passage Molière, voie publique piétonne située au 157 rue
Saint-Martin (3e) inscrite au titre des monuments historiques, des locaux commerciaux sont
destinés à accueillir des commerces culturels d’exception. En cœur d’îlot, le Passage accueille la Maison de la Poésie située dans l’ancien Théâtre Molière.
Paris Habitat a sollicité un soutien de la Ville de Paris afin de pouvoir concrétiser ces deux projets à
vocation culturelle.
Le contexte de l’opération – 9 rue André Messager (Paris 18ème) est le suivant :
Situé au cœur du programme « rue de la musique », ce local est devenu vacant courant 2017. La Ville de Paris et Paris Habitat ont souhaité orienter le choix du futur preneur en cohérence avec l’écosystème local animé par le Mila (production musicale et labels) et dans la continuité de l’action déjà engagée. Ce pied d’immeuble de 62 m2 avec sous-sol nécessite des travaux pour améliorer sa commercialisation, le rendre plus attractif et ne pas grever le budget d’installation du futur preneur de ce commerce culturel (au modèle économique réputé fragile) : amélioration de la vitrine, mise aux normes de l’accessibilité, travaux de remise à niveau des aménagements intérieurs. Le coût prévisionnel de ces travaux est estimé à 72.000 €.
La commercialisation sera réalisée dans le cadre de l’activité du GIE Paris Commerces, en lien avec la
Direction de l’Attractivité et de l’Emploi, la Mairie du 18e et la « commission commerce » de
l’arrondissement. Un appel à candidatures est programmé sur la période août-octobre, et aboutira au choix d’un preneur avant la fin de l’année.
Le contexte de l’opération –Passage Molière (Paris 3e) est le suivant :
Paris Habitat a acquis l’ensemble immobilier en 1985 et a procédé en 2016 à une première phase de
travaux (restructuration complète et un ravalement de façade des étages du bâtiment). Une seconde phase de travaux d’un projet de rénovation plus large qui porte entre autres sur la réhabilitation des commerces à vocation culturelle est désormais nécessaire.
Ce projet revêt un caractère d’intérêt public du fait de la présence de la Maison de la Poésie situé au cœur du site, mais également parce que le passage constitue un véritable espace urbain ouvert au public, fréquemment emprunté par les piétons pour sa qualité d’espace traversant. Aujourd’hui les locaux commerciaux ainsi que les logements situés en étage sont vides d’occupants. Il est prévu que durant toute la durée des travaux, le passage reste ouvert permettant le bon fonctionnement de la Maison de la Poésie dont l’entrée principale se situe au milieu du passage.
Au-delà de l’espace de circulation que représente le passage, un programme à vocation culturelle est en cours de réflexion avec la Maison de la Poésie et la Ville de Paris afin qu’il devienne un véritable lieu de destination, attrayant tant par les activités et animations qui s’y déroulent que par sa richesse
architecturale et paysagère. Cette vocation de commerces culturels à l’intérieur du passage est confirmée par une étude réalisée par la SEMAEST rendue en mars 2017. Cette étude confirme les potentiels commerciaux à vocation littéraire de ce passage. En particulier, 9 locaux commerciaux situés sur le bandeau sud du passage sont destinés à accueillir des commerces culturels d’exception, soit au total 236m² de surface commerciales et 367.5 m² de surfaces total (y compris caves et annexes). 5 commerces de petites tailles peuvent être regroupés en deux lots. Les travaux envisagés pour la réfection de ces 9 locaux concernent : la réfection d’éléments de structure du bâtiment renforçant la viabilité du bâtiment, la réfection des vitrines commerciales tout en gardant le cachet historique actuel (passage classé), une mise aux normes de l’accessibilité des Personnes à Mobilité Réduite, des travaux d’aménagements intérieurs de base (mise aux normes des arrivées des fluides), des travaux forfaitaires d’aménagements intérieurs et Le « GIE Paris commerces » procèdera d’ici à fin 2017, sur le modèle de la rue Messager, et en lien avec les services de la Ville, de Paris Habitat, de la Mairie du 3e, et de la Maison de la Poésie, à un appel à projet dédié aux commerces culturels prioritairement en lien avec la poésie, afin de procéder à la commercialisation des neufs locaux situés au passage Molière.
Le coût prévisionnel de ces travaux est estimé à 617.960 €.
Le vote a porté sur l’autoriser à signer une convention de partenariat 2017 avec Paris Habitat, prévoyant l’attribution de deux aides financières : 60.000 € en investissement destinés à permettre l’installation d’un commerce culturel autour du disque, ouvert sur le quartier, au 9 rue André Messager, et 315.000 € en investissement également, qui contribueront à faire du Passage Molière un lieu emblématique des commerces culturels d’exception à Paris grâce à un pôle de plusieurs commerces orientés autour de la littérature et de la poésie.

Remonter