Acquis des écologistes dans la restauration collective du 18e

Le renouvellement du cahier des charges de la Caisse des écoles est le moment privilégié pour militer en faveur de son amélioration: les élu.e.s écologistes, qui y siègent depuis ces 3 dernières mandatures, ont obtenu des avancées remarquables mais également, par le dépôt de vœux en conseils d’arrondissement et de Paris, ou encore par la participation à la rédaction du Plan Alimentation durable.

Leurs principales avancées  :

Novembre 2017 :

  • alternative quotidienne végétarienne dès la rentrée 2018,
  • Intégration d’approvisionnement en circuit court
  • la création à des fins pédagogiques de la Journée de l’Alimentation durable
  • toujours plus de :
    – produits biologiques,
    de légumes frais,
    – de labels de qualité,
  • desserts « fait maison »,
  • l’extension de la collecte et tri de bio-déchets à toutes les cantines.
  • Ont réussi à faire engager une réflexion sur la création d’une 2e cuisine centrale

Avril 2015

  • contribution à la rédaction du Plan Alimentation durable:
    Objectif de 50% d’alimentation durable pour 2020 pour l’ensemble de la restauration collective parisienne :
    – + de bio, de label, de local et végétal
    – produits sans OGM
    – œufs de poules élevées en plein air
    – pas de poissons pêchés en eaux profondes
    – pas d’huile de palme
    – moins 20 % de produits carnés

Septembre 2015 :

  • 1 menu végétarien /semaine

Octobre 2013

  • 25 % de produits bio soit :
    – un repas/semaine
    – le pain
    – les produits laitiers du goûter

Mai 2013

  • 2 repas végétariens / mois
  • volaille et les œufs  bios
  • Poisson issu de la pêche responsable
  • Suppression maximale de l’huile de palme
  • Chasse aux emballages et moins de choix de plats pour moins de gaspillage

Mars 2009

  • 1 repas végétarien / tous les 2 mois
  • conservation du label AB de la farine utilisée pour le pain
  • association d’artisans-boulangers de l’arrondissement

Rentrée 2009 

  • Saisonnalité des fruits et légumes
  • Proximité du bio (label exclusivement AB, càd hexagonal)
  • Fraîcheur des crudités
  • fromage (à la découpe) et viande frais et labellisés
  • contrôle rigoureux sur la qualité des préparations culinaires (= lutte contre le gaspillage de produits labellisés)
  • renforcement de la protection sociale du personnel de Sogeres.

Entre 2001 et 2008

  • diverses améliorations de produits de nettoyage  (dans les cantines et écoles).

 Rentrée 2001

  • les écolos introduisent le bio à la cantine avec :
    – 1 repas / mois,
    – du pain quotidien
    – et 3 éléments / mois (ex : une tomate, une pomme, un yoghourt)

Années 90

Les écologistes militent avec les riverains pour l’arrêt de la destruction méthodique des cantines de chaque établissement scolaire par Roger Chinaud, puis par Daniel Vaillant (1re mandature)

Voir également:
>> La cantine, c’est politique !
>> Une alimentation de qualité pour tou.te.s

 

Remonter