Les écologistes obtiennent le retrait des barrières anti-migrants !

Suite à l’intervention de Galla Bridier, élue du 18e ardt, au Conseil de Paris, les barrières et les pierres  anti-migrants seront retirés d’ici l’été. Communiqué de presse du GEP:

Depuis deux ans, des grilles, des barrières et des blocs de pierres se multiplient sous les métros aériens des quartiers Nord-Est de la ville. La fluidité du dispositif d’accueil des réfugié-es étant perturbée, ces dispositifs visent à les empêcher en attente d’une solution d’hébergement de se regrouper dans des campements de fortune.

“Si la Ville de Paris a fait un acte d’engagement important pour l’accueil des réfugié-es avec la création de deux centres humanitaires, ces actions ne peuvent en aucun cas justifier la mise en place de barrières et de pierres pour empêcher les réfugié-es de se rassembler ”, explique Anne Souyris, co-présidente du groupe écologiste de Paris.

“Les trottoirs, les rues et les places ne peuvent plus être barricadés par des grilles et entravés par des pierres”, s’insurge David Belliard, co-président des élu-es écologistes au Conseil de Paris. “L’espace public appartient à tout le monde, et chacun-e doit pouvoir librement en profiter !”

“Nous avons demandé la fin de cette situation qui n’a que trop duré”, explique Galla Bridier, conseillère de Paris du 18e arrondissement, “Suite à notre intervention en Conseil de Paris, l’exécutif s’est engagé à retirer tous les grillages et barrières avant l’été de cette année. Nous allons enfin pouvoir profiter pleinement de nos quartiers !”

Le groupe écologiste salue cette décision, qui, bien que tardive, facilitera le quotidien de nombreux Parisien-nes dans des quartiers où la cohésion est parfois mise en difficulté.

 

Remonter