Pour une réforme du statut de Paris réfléchie (intervention en Conseil d’ardt du 2/02/2016)

Les chiffres, de 2012, ont gardé les mêmes proportions en 2015

Les chiffres de cette carte, de 2012, ont gardé les mêmes proportions en 2015

Résumé de l’intervention de Galla  Bridier sur la présentation de la réforme du statut de Paris lors du conseil d’ardt du 2 février 2016:

Les écologistes approuvent l’idée des axes de cette réforme prévue pour 2020, soient
1- la fusion entre la Ville et le département de Paris
Elle permettra notamment que la Ville se saisissent de compétences en matière de questions sociales, de propreté et de gestion des collèges. Elle va dans le sens de l’histoire, abolira une distinction qui n’a pas de signification dans le quotidien des Parisien-nes, et sera d’autant plus pertinente dans le contexte du développement de la Grande métropole.
2- la formation d’un arrondissement du centre regroupant les actuels 1er, 2e 3e et 4e ardt
Les écologiste regrettent toutefois que la réflexion ne soit pas plus audacieuse et ne propose pas d’autres regroupements mais abondent das le sens d’une plus grande efficacité et de l’amélioration de l’équité territoriale. En effet actuellement les arrondissements du centre dispose d’un agent pour 500 habitants quand ceux du 18e ne disposent que d’un agent pour 2180 habitants. Ainsi de la représentativité des élu-es, oscillant entre 6% et 20% selon les arrondissements.
Ils souhaitent toutefois qu’une attention particulière soit portée à plus de proximité dans les arrondissements du centre.
3- le transfert de compétences entre la Préfecture et la Ville
Les écologistes demandent à ce que ce transfert s’accompagne des moyens approprié et voient là une bataille à mener. Ils se félicitent que les compétences de droits communs reviennent à la Ville, conscients de la nécessité d’un débat à mener avec la Préfecture.

Ces différents points feront l’objet de demandes précises lors du prochain Conseil de paris.

Remonter