Présentation de la subvention à l’accorderie du 18e

Pour rappel, ce dispositif d’échanges de services a été imaginé pour échanger des services entre les habitants d’un territoire pour favoriser le lien social, la mixité, la solidarité mais aussi pour lutter contre l’exclusion et la pauvreté.

Il se traduit concrètement par une heure de service rendu qui se transforme en une heure de service reçu.
Les accorderies sont portées par des acteurs associatifs locaux dans des quartiers politique de la ville.
Dans le 18e c’est l’association le Petit Ney qui porte ce dispositif transverse en matière de politique publique, à mi-chemin entre Politique de la Ville et économie sociale et solidaire.

L’ambition est ici de faire en sorte qu’un réseau d’échanges de services émerge sur le quartier de la porte Montmartre mais aussi entre tous les quartiers politique de la ville du 18e voire au-delà.
Depuis son ouverture en mars 2016, l’accorderie du 18e a enregistré 346 adhésions qui ont permis 800 échanges de services soit 1363 heures échangées.

Ça marche donc, et l’engagement du Petit Ney dans son animation n’y est pas pour rien.
Les 25.000 euros que je vous propose d’accorder au travers de cette délibération a donc pour objectif de permettre au réseau d’accordeurs de se renforcer dans notre arrondissement et de rayonner au delà.

Un commentaire pour “Présentation de la subvention à l’accorderie du 18e”

  1. […] leurs projets de ruches et de serre aquaponique à la REcyclerie et celle à, notamment dans le 18e, l’accorderie du Petit Ney – Terrains de sport du Centre d’animation Hébert: Pascal Julien […]

Remonter