Soutien à la consommation responsable (La louve, etc.)

Frédéric Badina a soumis au vote  60.000 euros de subventions de fonctionnement à 3 structures de Économie Sociale et Solidaire à Paris pour des projets liés à la sensibilisation à la consommation responsable.

La plate-forme pour le commerce équitable réunit les principaux acteurs français du commerce équitable et sensibilise consommateurs, médias et acteurs économiques. Elle accompagne notamment la Ville de Paris dans l’identification de marchés et filières d’achats publics et l’introduction de critères relatifs au commerce équitable dans le cadre du Schéma de la commande publique responsable que nous avons voté. Plus localement, la PFCE effectue un diagnostic pour identifier les marges de progrès dans le commerce de proximité pour les produits issus du commerce équitable. Cette délibération propose ainsi d’attribuer 15.000 € de subventions en soutien à la PFCE.
 
La Louve: ce supermarché fonctionnant en coopérative de consommateurs à but non lucratif, soutien de l’agriculture durable et circuit court, et lien de sociabilisation et d’éducation à la santé, à l’alimentation et l’environnement devrait ouvrir ses portes prochainement au 116 rue des Poissonniers.
Les coopérateurs sont pour le moment invités à assurer leurs premières tâches et à venir faire leurs courses de manière espacées pour permettre à la Louve de se rôder.
A ce stade ce sont 3.000 coopérateurs, dont 10% sont bénéficiaires des minimas sociaux.
Je voudrais ici publiquement féliciter l’équipe rassemblée autour de Tom BOOTHE et Brian HORIHAN mobilisés depuis plusieurs mois pour faire avancer le projet, avec notre soutien et ce malgré les lourdeurs administratives et normatives. Et remercier celles et ceux qui en mairie du 18e sont intervenus pour accompagner les démarches et guider l’équipe sur les détails du quotidien du projet.
De nombreux imprévus liés à la complexité des travaux ont retardé le projet. Le modèle économique du supermarché coopératif prévoyait ainsi de dégager un chiffre d’affaire permettant de compenser les charges fixes déjà engagées (achat de matériel, premiers stocks de denrées, etc). Si les coopérateurs ont pu dans un premier temps ouvrir à tous l’épicerie dans le local actuel rue de la Goutte d’Or, la Louve a besoin de consolider sa trésorerie dans sa période de démarrage de l’activité. C’est pourquoi cette délibération proposer de lui attribuer 38.000€ de subventions.
L’appui au démarrage d’activité est une démarche que nous mettons en œuvre pour nombre de commerces et d’entreprises sociales sur Paris et dans le 18e, directement ou indirectement.
Ici une subvention de fonctionnement, pour un projet original et dont le caractère structurant pour le quartier et la dimension sociale justifient notre appui.
Les Up-Conférences: gratuites, elles animent le débat public sur des sujets de société tels que la participation citoyenne, l’entrepreneuriat et l’innovation sociale ou encore l’économie circulaire. Elles ont déjà rassemblé près de 13.000 participants, le plus souvent sous le patronage de personnalités telles qu’Edgar MORIN, Jean-Paul DELEVOYE ou encore Mohamad YUNUS. Nous avons en Mairie du 18e déjà eu l’occasion d’accueillir l’une de ces conférences consacrée à l’économie du partage. Nous prévoyons d’en accueillir une autre à la rentrée sur les civictech. Elles seront par ailleurs partenaires d’un forum que je compte organiser début 2017 sur les nouvelles formes d’entrepreneuriat pour mobiliser nos acteurs et sensibiliser de jeunes entrepreneurs aux modèles alternatifs que sont les coopératives ou les SCOP par exemple. Je vous propose ainsi d’attribuer une subvention de 7.000 euros à l’association Insertion et Alternatives, membre du groupe SOS, qui porte le dispositif des UP Conférences.

Remonter