logement



  1. Abstention sur la modification du Programme Local de l’Habitat

    Pascal Julien a expliqué l’abstention du vote des élu-es EELV 18e sur la modification du Programme Local de l’Habitat portant sur la question des surloyers. Les écologistes défendent sans ambigüité le mécanisme qui introduit plus d’égalité au sein du parc social par un effort de solidarité de ceux qui disposent de plus de ressources qu’ils n’en ont légalement le droit, pour rester dans leur logement. Nous acceptons le fait que des foyers aux (parfois très) hauts revenus soient dans le parc social à la condition qu’ils participent à la hauteur de leurs moyens à la solidarité. Mais… …

    Lire la suite
  2. Délibération portant sur les 1-3 Villa des tulipes et 99-101 rue du ruisseau

    Galla Bridier a exprimé l’attention que le groupe portera au relogement du collectif d’artistes qui ont permis l’entretien de ce groupe d’immeubles abandonnés en cours de construction et ont participé à la vie de quartier en accueillant notamment différentes associations. De ce fait, nous émettons le vœu que soit réservé dans le futur projet un local inter-associatif pour garer la dynamique conviviale et joyeuse impulsée. …

    Lire la suite
  3. Intervention de Galla Bridier sur le vœu portant sur le respect de la loi DALO

    Ce n’est pas la première fois que nous abordons ce sujet au cours de cette mandature. Il reste purement inadmissible que des ménages reconnus prioritairement DALO soient encore expulsés sans solution de relogement par le Préfet de Police, qui pourrait parler à son homologue Préfet de Paris pour qu’il reloge ces personnes sur son contingent. Il n’est pas non plus entendable que le juge continue à valider des congés pour vente de bailleurs pour causes « d’endettement » alors que si l’on creuse, dans certaines situations, l’endettement est dû à des augmentations d’impôts que ces multipropriétaires bien souvent doivent payer en raison de leur patrimoine important ! Or, vendre un logement vide est beaucoup plus rentable qu’un logement occupé. C’est précisément le cas de Mme S dans le 18e arrondissement, qui vit depuis plus de 20 ans rue Doudeauville et qui a toujours été à jour de ses loyers ! La propriétaire avait commencé par lui offrir une proposition de logement qu’elle a oublié par la suite une fois que le juge avait prononcé l’expulsion. …

    Lire la suite