Une alimentation de qualité pour tou.te.s (Tribune du M18, mars 2018)

L’alimentation dans les cantines scolaires est l’affaire de tou.te.s. Aussi proposons-nous la tenue dans le 18e d’États généraux de l’alimentation scolaire réunissant parent.e.s d’élèves, professionnel.le.s de la restauration, Ville de Paris, élèves, Éducation Nationale pour réaliser, ensemble, un diagnostic de l’existant et élaborer des propositions d’amélioration.

La restauration scolaire articule l’achat des matières premières, la production des repas, la livraison des cantines, le service des cantinières et l’animation de la pause méridienne. Aussi un nouveau modèle d’alimentation se construit-il dans le temps : une cuisine centrale ou une décentralisation ? Rester en délégation de service public ou segmenter les marchés ?

Depuis la mandature précédente, les écologistes visent l’amélioration des repas. Nous éloigner de la cuisine ultra transformée et favoriser des « préparations maison », c’est présenter à nos enfants une cuisine gouteuse et plus saine. Pour la rentrée 2018, une alimentation toujours plus bio, un repas végétarien hebdomadaire et une alternative végétarienne journalière seront au menu.  Le tri des déchets, la valorisation de la matière organique, déjà expérimentés, seront généralisés tandis qu’une Journée de l’alimentation durable et des animations contre le gaspillage alimentaire apporteront aux enfants information et sensibilisation.

Les cantines constituant un levier d’accélération remarquable de la transition alimentaire, nous œuvrons au niveau parisien pour étendre la proposition à la restauration collective des senior.e.s.

Remonter