Vœu relatif à la Journée sans voiture

Le vœu ci-dessous, présenté par Douchka Markovic, a été adopté amendé à l’unanimité lors du conseil d’ardt du 17/10/2016;

Considérant que le 25 septembre, la Ville de Paris organisa a pour la seconde fois une Journée sans voiture dont le périmètre concerné était inférieur à la zone de Paris intramuros.

Considérant qu’à l’initiative des élu-e-s écologistes parisiens, le périmètre de la journée sans voiture a été largement ouvert aux arrondissements moins centraux et aux zones « Paris Respire », et suite aux vœux votés en Conseil d’arrondissement du 18e notamment et en Conseil de Paris

Considérant que malgré l’entrée du 18e dans le périmètre de la « Journée sans voiture », une très large partie de notre arrondissement n’est toujours pas concernée et notamment les quartiers populaires, dont les habitants souffrent autant que les autres parisiens des méfaits de la pollution

Considérant que lors du Conseil d’arrondissement du 14 septembre 2015, nous avions déposé un vœu demandant l’extension de la Journée sans voiture à tous les parisien.ne.s sans en exclure les arrondissements de la périphérie.

Considérant que notre arrondissement avait voté ce vœu à l’unanimité. Considérant la nouvelle édition de la journée sans voiture du 25 septembre 2016 et son périmètre élargi au cœur de Paris et aux zones « Paris Respire »

Considérant le succès de l’édition 2016 de la journée sans voiture et notamment de la mobilisation autour de la promotion du vélo comme des autres modes doux,

Considérant l’impact positif sur la qualité de l’air et la baisse moyenne de 20 à 35 % de dioxyde d’azote a été observée par Airparif.

Considérant que le nombre de décès, par an en France, dus à la pollution atmosphérique est aujourd’hui estimé entre 20.000 et 40.000, soit 5 à 10 fois plus que le nombre de morts par accidents de la route (INSERM).

Considérant les récentes déclarations de la Maire de Paris démontrant son implication et son souhait de faire baisser considérablement la pollution dans Paris.

Considérant l’opportunité majeure que représente cette Journée pour sensibiliser les Parisien.ne.s comme les Francilien.ne.s à l’amélioration de la qualité de l’air et aux moyens de la mobilité douce.

Considérant la demande croissante par les citoyen.ne.s, des collectifs, des associations d’espace de piétonisation et de lieux de respiration notamment via les budgets participatifs.

Considérant que les arrondissements périphériques comme le 18e sont d’autant plus concernés par les effets néfastes de la pollution atmosphérique sur la santé

Considérant qu’une Journée sans voiture bénéficie non seulement aux Parisien.ne.s mais à l’ensemble de l’Île-de-France ;

Par ce vœu, à l’initiative de Douchka Markovic et du groupe des élu-e-s EELV, le conseil du 18e arrondissement demande à la Maire de Paris et au Préfet de Police pour les prochaines éditions de la Journée sans voiture: 

Que la Préfecture de Police et la Maire de Paris travaillent à l’élargissement du périmètre à tout Paris pour l’édition 2017, et en particulier aux arrondissements périphériques, dont les quartiers populaires du 18e les plus exposés à la pollution atmosphérique, afin que cette Journée puisse toucher chacun des Parisien-nes dans leurs quartiers ;

Que la durée de l’opération soit prolongée d’une heure, c’est-à-dire jusqu’à 19h pour que les Parisien.ne.s puissent pleinement profiter de cette journée.

Que le dispositif soit accompagné en amont d’une plus grande communication (journaux, chaines télévisées, radios) pour que l’ensemble des usagers, qu’ils soient ou non parisiens puissent organiser leurs déplacements dans la capitale si nécessaire ;

Que des discussions soient dès à présent engagées avec les communes de la petite couronnes pour que cette Journée puisse bénéficier à tous

Remonter