Vœu relatif à l’augmentation de menus végétariens dans la restauration collective publique

Le vœu ci-dessous, déposé par Douchka Markovic au conseil d’ardt du 9 novembre 2017, a été retiré au profit du vœu relatif au développement d’initiatives en faveur de l’alimentation durable au sein de la restauration collective parisienne, lui-même adopté à l’unanimité

Considérant que le Nouveau Plan Climat Air Energie Territorial (PCAET) décline l’objectif global de neutralité carbone en autant de cibles précises, secteur par secteur, pour répondre à l’urgence de la transition énergétique dans l’esprit de l’Accord de Paris ;

Considérant que d’ici 2030, le Plan Climat de la Ville de Paris se donne pour objectifs entre autres, de réduire par rapport à 2004 de 50% les émissions intramuros de gaz à effet de serre et favoriser la réduction de 40% de l’empreinte carbone du territoire dans les différents secteurs,

Considérant que dans le rapport de 2013, Tackling climate change through livestock, la FAO établit à 14,5% la contribution de l’élevage dans les émissions mondiales de gaz à effet de serre d’origine anthropique ;

Considérant que le Programme National Nutrition Santé (2011-2015) recommande d’augmenter la consommation de légumes et de réduire les apports lipidiques pour lutter contre les maladies liées à l’obésité ;

Considérant que le Plan Climat de la Ville de Paris encourage le développement d’un régime alimentaire à tendance flexitarienne, c’est-à-dire une alimentation végétarienne flexible, pour permettre une réduction de 56% d’émission carbone ;

Considérant qu’il est du devoir des municipalités d’impulser les changements ;

Considérant que la restauration collective, à tous les âges de la vie,  peut être un levier majeur de l’accélération de la transformation des pratiques et des consommations alimentaires vers plus de qualité et des produits moins émetteurs de carbone ;

Considérant que l’école doit jouer pleinement son rôle pédagogique sur les questions environnementales, sanitaires et alimentaires et les exposer à l’heure du déjeuner en investissant le restaurant scolaire comme instrument d’éducation ;

Considérant l’augmentation de la demande pour une alternative végétarienne et le succès des repas sans viande constatés dans les écoles du 18e arrondissement ;

Considérant que les aliments carnés enchérissent le coût d’un repas et qu’à prix constant il est possible de se fournir en aliments végétaux de qualité issus de l’agriculture biologique ;

Sur proposition de Douchka Markovic et les élu-e-s écologistes, le Conseil du 18e arrondissement émet le vœu :

– Que soit proposée à la Caisse des écoles, après concertation avec la communauté scolaire, et après travail préalable avec les fournisseurs pour assurer l’équilibre et la diversité des menus, la mise en place de deux menus végétariens par semaine dans les restaurants scolaires de l’arrondissement pour la rentrée scolaire 2018 ;

– Que soit étudiée la mise en place d’une alternative végétarienne à chaque repas en restauration scolaire ;

 – Qu’un événement de type « Journée de l’alimentation durable » soit institué au niveau de l’arrondissement voire au niveau parisien pour donner l’occasion à la Caisse des écoles de proposer notamment des actions de sensibilisation sur les menus végétariens en lien avec le PLAN CLIMAT de la Ville de Paris ;

– Que soit engagée une réflexion à l échelle parisienne sur l’alimentation durable des séniors dans la restauration collective

 

 

Remonter