Vœu relatif à l’ouverture de la Petite Ceinture

Le vœu ci-dessous a été voté à l’unanimité lors du conseil d’ardt du 22 mai 2018:

Considérant l’augmentation prévue du nombre d’habitants liée à la requalification urbaine apportée par les projets de Paris Nord Est impactant le 18e arrondissement,

Considérant le manque actuel d’espaces verts et de respiration de l’arrondissement malgré leur constante augmentation depuis quelques années,

Considérant la participation des habitant.es aux différents moments de concertation et d’élaboration de projets d’usage de la Petite ceinture,

Considérant la nécessité d’un accès aux tronçons concernés pour tou.te.s et notamment aux personnes à mobilité réduite,

Considérant qu’en l’état, aucun des tronçons du 18e ne répond à cette nécessité,

Considérant le vœu adopté à l’unanimité lors du conseil d’arrondissement du 30 mars 2015 demandant notamment :
– « l’ouverture des tronçons du 18e selon le même calendrier que pour les « 12e, 19e et 20e soit à compter du premier semestre 2016 »,

et

– « la nécessité de préserver, d’entretenir, d’animer et d’ouvrir au public cette portion de Petite Ceinture comprise entre la Porte de Saint Ouen et la Porte des Poissonniers en concordance avec la volonté du propriétaire de la conserver comme potentiellement ouverte à du trafic ferroviaire »,

Considérant que le document de travail édité pour la réunion du 17 janvier 2018 fait l’impasse du 18e arrondissement dans l’agenda des ouvertures de tronçon ;

Considérant que dans le même document, le tronçon Porte de Saint Ouen et Porte des Poissonniers est dit tronçon « Poissonniers-Ornano »,

Sur initiative de Philippe Durand, Galla Bridier et du groupe EELV, le conseil d’arrondissement du 18e demande à la Maire de Paris :

  • de garantir, en lien avec la SNCF, que le tronçon Saint Ouen-Poissonniers sera ouvert et accessible à tou.te.s au plus tard en 2019 tel que cela a été voté en Conseil de Paris,
  • de s’engager à ce que le contenu des aménagements ainsi que le calendrier des travaux soient communiqués au public dans la lignée de la concertation qui a eu lieu,
  • de confirmer que les aménagements seront légers et respectueux de la biodiversité,
  • de réaffirmer le principe de gratuité de l’usage de la Petite Ceinture

Remonter