Vœu relatif au nécessaire renforcement des moyens humains dans les espaces verts de la Ville pour accompagner les jardiniers citoyens

Le vœu ci-dessous, présenté par Philippe Durand lors du conseil d’ardt du 7 mars 2018 a été rejeté:

Considérant la Loi pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages votée le 8 août 2016 dont les ambitions rejoignent celles portées par la Convention sur la diversité biologique et qui s’inscrit dans la perspective des deux Objectifs du Développement Durable des Nations Unies dédiés à la préservation de la vie aquatique et de la vie terrestre ;

Considérant les annonces du ministre de la Transition écologique et solidaire indiquant qu’il ferait de la protection de la biodiversité une priorité de son action à parité avec la lutte contre le changement climatique ;

Considérant les objectifs d’Aïchi, liste de 20 propositions du Plan stratégique pour la diversité biologique 2011-2020, adoptés par les parties à la Convention sur la diversité biologique en 2010 fixant un plan collectif pour stopper la perte de biodiversité sur la planète;

Considérant que seuls 5% des pays signataires sont à ce stade en voie d’atteindre les objectifs d’Aïchi en 2020 selon l’organisation WWF ;

Considérant l’engagement conséquent de la Direction des Espaces Verts et Environnement (DEVE) dans un programme de végétalisation de Paris important : 30 hectares supplémentaires de jardins ouverts au public, 20 000 nouveaux arbres plantés, 200 projets de végétalisation participative dans le cadre de l’opération « Du vert près de chez moi », le développement des fermes pédagogiques, vergers et potagers dans les écoles, 100 hectares de végétalisation sur les murs et toits, dont un tiers dédié à l’agriculture urbaine, des jardins supplémentaires, et la création d’un « permis de végétaliser » autorisant les Parisien.ne.s à mener des initiatives sur l’espace public ;

Considérant la volonté affichée par la Ville de soutenir l’appropriation végétale du territoire par le grand public ;

Considérant que la sensibilisation à la préservation de la biodiversité est l’un des trois axes d’action du nouveau Plan biodiversité, auprès d’un large public et de publics relais, qui vise la promotion et la valorisation des actions engagées, par l’explication de leurs impacts sur la biodiversité ;

Considérant que cette sensibilisation et cette appropriation par le grand public doit se faire avec un accompagnement humain et non pas de seuls supports matériels ;

Considérant que les opérations « Permis de végétaliser », « Des graines à tous les étages », ainsi que la distribution de graines et de bulbes sont des succès à chaque fois renouvelés auprès des Parisien.ne.s;

Considérant l’accompagnement nécessaire pour la réussite de ces dispositifs en les faisant connaitre, en assurant la coordination avec les différents services de la Ville intervenant dans l’espace public (DEVE, DPE, DVD, DPP,..), en suivant les projets et s’assurant du bon état général des espaces pris en charge par les habitants, en les conseillant et leur apportant une aide logistique ;

Considérant qu’on ne s’improvise pas jardinier ;

Aussi, sur proposition de Philippe Durand et des élu-e-s EELV, le Conseil d’arrondissement du 18e émet le vœu que la Ville de Paris mette à disposition de l’arrondissement un.e animateur/rice référent.e pour accompagner les projets de végétalisation et faciliter les initiatives des jardiniers citoyens.

Remonter