Vœu cantine déposé en séance par les élus-e-s de la majorité

Le voeu ci-dessous a été obtenu à la suite du dépôt des *3 voeux et 2 questions orales* EELV lors du Conseil d’ardt du 26 novembre 2018, et a été adopté à l’unanimité
(* cf l’intervention de Douchka Markovic et le voeu déposé par Loïc Lorenzini*) :

Considérant que la restauration scolaire est un enjeu majeur pour la santé de nos enfants et que la Mairie du 18e a toujours porté une volonté de faire de la cantine un moment de convivialité et d’éducation aux goûts ;

Considérant que les efforts pour renforcer la qualité de l’offre et apporter le meilleur pour les enfants de l’arrondissement sont constants depuis des années ;

Considérant que la Mairie du 18e a renouvelé, en juillet dernier, la délégation de service public, après avoir travaillé de concert avec les élus et les parents pour un cahier des charges toujours plus exigeant ;

Considérant que notre offre reflète notre volontarisme et nos ambitions en matière de restauration scolaire puisqu’elle propose désormais aux demi-pensionnaires :
– Une alternative végétarienne quotidienne pour les enfants qui le souhaitent, et le maintien d’un repas hebdomadaire végétarien pour tous les enfants
– 100% des viandes labellisées et 100 % des poissons issus de la pêche durable ;
– 60 % de produits issus de l’agriculture biologique ;
– 60% de produits issus de circuits-courts et locaux ;
– 80% d’éligibilité au plan alimentation durable de la Ville ;

Considérant la démarche de labellisation ECOCERT engagée par le prestataire et mentionnée dans le contrat qui doit monter en puissance pour atteindre le niveau 2 à la rentrée 2019 et le niveau 3 au plus tard à la fin du contrat ;

Considérant que dans cette nouvelle offre, les contenants de réchauffe en plastique ont été remplacés par des contenants biodégradables, biosourcés, composés d’une cellulose qui provient de bois issus des forêts françaises certifiées PEFC et neutres ; que cette avancée importante n’est que le début de la réflexion sur les contenants ;

Considérant que l’ensemble du nouveau cahier des charges voté le 5 juillet 2018 est publié sur le site internet de la Caisse des écoles ;

Considérant que les parents élus à la Caisse des écoles, au même titre que l’ensemble des parents d’élèves peuvent accéder aux cantines du 18e pour y manger en prévenant en amont la Caisse des écoles ;

Considérant la nécessité d’assurer la sécurité des établissements scolaires et la tranquillité de l’ensemble de la communauté éducative sur le temps scolaire et périscolaire ;

Considérant l’absolue nécessité de préserver des conditions de travail dignes et sereines pour les employés de la Caisse des écoles comme pour ceux du prestataire ;

Considérant la qualité du travail des agents de la Caisse des écoles, la charge que cela représente et la nécessité de renforcer l’équipe ;

Considérant que toutes les nouvelles recettes sont testées auprès d’un panel d’enfants et que leur avis est déterminant pour décider si elles sont retenues ou non ;

Considérant que les commissions restauration sont accessibles à tous les parents élus, et à tous les parents non-élus qui en feraient la demande auprès de la Caisse des Écoles ;

Considérant que les commissions sont organisées pour qu’un maximum de parents puisse y participer (tôt le matin, en début et en fin d’après-midi) y compris en mairie ;

Considérant que la Caisse des Écoles informe tous les élu.e.s de la tenue des commissions par mail et que chaque compte-rendu est disponible sur le site de la Caisse des Écoles ;

Considérant que le grammage des denrées alimentaires relève des normes GEMRCN fixées par la loi et que leur contrôle relève des compétences de la commission de suivi de la délégation de service public qui veille au strict respect du cahier des charges ;

Considérant que les membres de la commission de délégation de service public ont été désignés par le Comité de gestion de la Caisse des Écoles ;

Considérant que sont mises en place des procédures de contrôle à la fois interne et externe, notamment par une société de contrôle indépendante qui effectue des examens très réguliers sur la traçabilité des produits, l’organisation des locaux, les conditions d’hygiène et la prestation alimentaire (labels, grammage, qualité, nature des denrées…); les résultats de ces contrôles seront communiqués lors du comité de gestion de la Caisse de Écoles ;

Le Conseil d’arrondissement du 18e propose d’ouvrir une large concertation séquencée organisée par les élus de l’arrondissement et des membres de l’assemblée générale de la Caisse des Écoles concernant le mode de production (cuisine centrale unique en liaison froide) et le mode de gestion (incluant la possibilité d’une municipalisation ou le recours à des structures issues de l’économie sociale et solidaire). Ce processus sera notamment ouvert aux parents d’élèves et aux acteurs de l’alimentation.

Le Conseil d’arrondissement souhaite s’associer étroitement au travail lancé par la Ville de Paris sur l’ensemble des contenants (transport, réchauffe et service) afin de mettre en oeuvre aussi rapidement que possible les solutions les plus durables proposées

Remonter